La nouvelle recyclerie ouvrira le 18 avril à Ceint d’eau

La nouvelle recyclerie se prépare à accueillir le public dans ses nouveaux dès le 18 avril. Situés dans les anciens ateliers de la menuiserie Michéa à Ceint-d’eau, les bâtiments ont été agrandis et réhabilités pour accueillir les activités de l’association figeacoise Regain.

Gilles Faltrept, architecte concepteur du projet, a voulu cette recyclerie comme «un lieu exemplaire en matière d’environnement et d’efficacité énergétique». Avec sa charpente en bois, ses panneaux photovoltaïques, son isolant naturel à base de tissu recyclé et sa chaudière à granulés bois, c’est une belle réussite.

Les semaines à venir ne vont pas être de tout repos pour les équipes de Regain. Quelques travaux de finitions (électricité et peinture) sont encore en cours et, après l’organisation des 400 m2 du magasin, viendra le temps du déménagement.

«Nous arrivons à la fin de ce beau challenge qui, entre la recherche du lieu, le montage du dossier, les recherches des financements et les travaux, aura duré 3 années. C’est un peu comme si on avait décroché un titre olympique tant ce fut intense», avouent Sylvie Chevalier, directrice de Regain et Antoine Soto, président de l’association.

«Nous avons réussi à surmonter les écueils, tant administratifs que financiers ou techniques et pour cela il nous a fallu montrer à chaque instant que notre association était solide. Nous avons obtenu 80 % de financements publics, c’est une des clés de ce succès. Nous sommes dans l’air du temps. Avec cette recyclerie moderne qui n’est pas seulement un espace de vente mais aussi un endroit pédagogique, nous jouons pleinement notre rôle socio-environnemental. C’est également un lieu confortable et agréable pour nos salariés».

Loin de se reposer sur ses lauriers, l’Association Regain, en collaboration avec le Pôle territorial de coopération économique Figeacteurs, expérimente déjà un nouveau projet autour de la permaculture (culture autosuffisante et respectueuse de l’écologie) pour la légumerie qui devrait prochainement voir le jour sur la zone d’activités de Quercypôle à Cambes.

La Dépêche 28/03/2018