Le Labo de l’ESS séduit par des initiatives menées sur le Figeacois (Économie sociale et solidaire)

Le Labo de l’ESS réfléchit à des innovations en matière d’économie sociale et solidaire. Venu rencontrer Figeacteurs, il a été séduit par des initiatives locales.

Président du PTCE (pôle territorial de coopération économique) Figeacteurs, Dominique Olivier recevait mardi 30 octobre au café Champollion, des personnalités du Labo de l’ESS (Économie sociale et solidaire), dont le président d’honneur Claude Alphandéry, fondateur du Labo, Odile Kirchner ancienne déléguée interministérielle à l’ESS et pilote de l’étude, et Dominique Picard, présidente du chantier «agriculture et alimentation durables» du Labo de l’ESS.

Ce Labo mène, depuis septembre, une étude-action ambitieuse sur les «dynamiques pionnières du territoire» à l’échelle nationale. Et durant deux jours, ils souhaitaient découvrir le PTCE Figeacteurs et certaines initiatives et synergies créées en pays de Figeac, en matière d’économie sociale et solidaire.

Claude Alphandéry, économiste et banquier, était, durant la guerre, responsable de la Résistance dans la Drôme. «C’est dans les maquis, dit-il, que j’ai compris qu’ensemble, les gens pouvaient concevoir de belles idées. Et le Conseil national de la résistance est le résultat de tout un amalgame sorti de là. Lorsque j’ai rencontré Michel Rocard en 1989, j’ai réussi à le convaincre que certaines initiatives d’insertion naissantes pouvaient être une solution. On fait de l’insertion en recrutant des personnes pas forcément productives au début, mais qui le seront en les formant et les dirigeant vers des services spéciaux. Certains territoires l’ont compris, et ce que j’ai vu à Figeac m’enthousiasme vraiment. Les initiatives de Figeacteurs sont un condensé de ce que je voudrais faire ailleurs».

La Dépêche – Publié le 03/11/2018